Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
bouhamidimohamed

Erick Auguste-Palestine : tuer l'arbre pour tuer le paysan.

13 Août 2022 , Rédigé par Erick Auguste Publié dans #-résistances culturelles, #Palestine, #Palestine solidarité

Erick Auguste-Palestine : tuer l'arbre pour tuer le paysan.

Erick Auguste-Palestine : tuer l'arbre pour tuer le paysan.

Les bulldozers de l’armée israélienne savent bien ce qu’ils font. Ils ont lu quelque part que la meilleure façon de tuer le petit paysan, c’est de lui arracher ses arbres.
Façon en quelque sorte de lui dire : « Voilà ! Ton Histoire est terminée. Ton Histoire et celle de tes ancêtres qui ont connu cet arbre. Ton Histoire se termine pour que commence la nôtre. Et ce sera sans toi ! »
Parfois en s’en prenant à l’arbre, on s’en prend aussi à l’ombre de l’arbre qui permet les palabres, la pause bien méritée, les rencontres.
Dans certains villages d’Afrique, une des premières mesures que prenait le colon blanc, c’était de couper l’arbre sous lequel, tous les soirs, les villageois se posaient pour se parler. En gros, on supprimait ainsi la salle de réunion.
Et puis tous les symboles que trimballent les arbres. Je me souviens des paroles d’un Lakota du nord : « Chaque feuille de l’arbre est un membre de mon peuple. Quand le vent souffle, elles bruissent toutes en même temps. »
En coupant l’arbre de la forêt amazonienne, on détruit les esprits qui assurent l’équilibre dans le grand cercle de la vie. La tribu se retrouve ainsi sans interlocuteur : « Saviez-vous que les arbres parlent ? Ils le font pourtant ! Ils se parlent entre eux et ils vous parleront si vous écoutez. Les arbres m’ont beaucoup appris : tantôt sur le temps, tantôt sur les animaux… »
Tous les colonisateurs s’en sont pris aux arbres. Trop chargés de symboles, de mémoire et d’Histoire. Les bulldozers de l’armée israélienne le savent bien.
Erick Auguste
 
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article