Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
bouhamidimohamed

Amnistie de masse. Sur les équivoques de la communication politique.

27 Février 2018 , Rédigé par bouhamidi mohamed Publié dans #Algérie

Amnistie de masse. Sur les équivoques de la  communication politique.

Amnistie de masse.

Par Mohamed Bouhamidi.

In Le Soir d’Algérie du 01 décembre 2004.

 

La presse a beaucoup parlé d'amnistie même la presse d'État. La radio et la télé lui ont consacré du temps. Les questions posées sur le fond de cette idée n'ont pas encore reçu de réponse. Mais la rue a déjà les siennes. Des commerçants pensent que l'amnistie va être fiscale et qu'ils seront débarrassés de leurs arriérés d'impôts. Des parents de détenus croient dur comme fer que leurs enfants, leurs frères ou leurs sœurs vont être libérés. Les automobilistes rêvent que leurs P-V seront annulés.

Bref, avant même l'annonce de la date du référendum et avant de connaître la question qui sera posée, la rue est en train de voter massivement "oui" pour l'idée d'amnistie. Il est d’ores et déjà inutile de formuler la question et de mener campagne. Ajoutez ces espérances directes, du petit peuple, au forcing des partis de la coalition renforcée par ce qui reste des troupes de l'ex-FIS et vous aurez une participation record et un oui massif à l'idée du président. Et tenez-vous bien même les journalistes plus ou moins touchés par des poursuites judiciaires font dans cette lecture. Les journaux ont bien posé la question de savoir si la libération de Hafnaoui Ghoul(1) ne va pas dans ce sens. Personne n'a posé la question inverse, celle de savoir si la libération de Hafnaoui ne vient pousser les esprits vers cette idée que l'amnistie sera générale, totale, globale. Il en est ainsi de l'opinion publique. Elle se forme sur la base des besoins et des intérêts, sur des espoirs ou des espérances et le plus souvent sur des structurations anciennes. Les opposants à l'amnistie pourront raconter ce qu'ils veulent. Les gens ont entendu avant que ne parlent les responsables. Ils ont entendu ce qui les arrange, ce qui leur fait plaisir, sur ce qui les fait espérer. Notons cependant que dans ce rêve fou d'effacement des fautes et des punitions, il se profile comme le rêve fou de tout effacer et de tout recommencer à zéro. Comme un rêve d'oubli, une espérance de sortir d'un cauchemar collectif ou individuel. Comme un besoin d'une ère nouvelle. Attention ce besoin est trop fort pour être sans conséquences.

M.B.

1-  http://fr.allafrica.com/stories/200411301459.html

 

Source : http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2004/12/01/article.php?sid=16326&cid=3

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article