Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
bouhamidimohamed

OmarAktouf parle de sa vie et de ses livres, parcours d'un enfant berger devenu penseur planétaire.

29 Octobre 2019 , Rédigé par bouhamidi mohamed Publié dans #-Algérie, #-Politique, #-résistances culturelles, #Afrique Asie Amérique-Latine, #Agressions impérialistes, #Economie, #Etat et citoyens, #Guerre d'Algérie, #Géopolitique, #Hirak, #Philosophie, #Vidéos, #libération nationale - luttes idéologiques., #résistances culturelles, #questions internationales

 

Savoir, comprendre, transformer" Pendant trois heures, Omar Aktouf a retracé son parcours. La condition coloniale et le prix qu'a payé son père à la combattre ont réduit sa famille à des conditions de survie. Sa vie a été donc un concentré de ce qu'est la condition coloniale. Sa conférence est des meilleurs exposés produits sur cette condition : profond, vrai, vécu de l'intérieur, sans concession sur les causes et tellement humain par la reconnaissance vibrante rendu à ses instituteurs communistes français qui l'ont aidé à passer ses pires moments dans son parcours scolaire. Le total contraire de l'idéologie des « bienfaits » de l’école coloniale.

Malgré ces déterminations, des circonstances elles-mêmes liées à cette condition lui ouvrent les voie de la lutte soutenue par une théorie révolutionnaire et, donc, dans son cas, cette lutte prendra la voie du "savoir, comprendre, transformer". Une conférence passionnante. Ce parcours et ce type de libération "savoir, comprendre, transformer" le mettra toujours dans la nécessité de penser, les règles mêmes de la pensée, toujours et toujours traquer ce qui dans le savoir présumé et allégué relève de l'idéologie la plus plate, la plus servile. Cette vidéo dure trois heures : le temps de la conférence et du débat. Prenez le temps de la voir, par épisodes. Vous saurez y faire. Je vous garantis que vous en sortirez infiniment plus savant et mieux informé.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article